Tué à l'ennemi : la dernière guerre de Charles Péguy , nouveau livre audio

26 Juin 2014

Le 1er Août 1914 la France décrète la mobilisation générale. Comme trois millions cinq cent mille français, le lieutenant Charles Péguy reçoit sa feuille de route, embrasse les siens et rejoint son unité, le 276ème régiment d’infanterie de réserve à Coulommiers.

Intellectuel engagé, normalien d’origine modeste, chrétien fervent, républicain et dreyfusard, pamphlétaire et poète, Péguy est à la croisée des grandes traditions françaises et incarne plus que tout autre ce qu’on appelle le génie français.

La bataille des frontières se solde par une série de terribles défaites.

Comme des centaines de milliers de soldats, le lieutenant Péguy et ses hommes doivent marcher jour et nuit pendant quatre semaines sous des pluies battantes ou dans des chaleurs torrides, les pieds en sang dans leurs godillots cloutés, reculant sans cesse devant l’invasion ennemie  jusqu’à ce que Joffre donne l’ordre de la grande contre offensive de la Marne.

Charles Péguy ne verra pas cette première victoire. Il meurt le 5 Septembre 1914 près de Meaux dans un assaut du 276ème face aux mitrailleuses allemandes.

Michel Laval, en racontant les trente cinq derniers jours de la vie de Charles Péguy, entonne un requiem à la gloire de ce vieux peuple français en marche pour la justice et la paix.

Ce roman enregistré par Richard, bénévole au Comité des Yvelines, est disponible au format Daisy à la médiathèque du Comité, à la médiathèque de l'Association Valentin Haüy à Paris ou sur le site EOLE en cliquant ici